la revue DDA

Petit-déjeuner DDA : comment faire face à l’obligation de formation ?

Publié le 12/12/2018

Le 4 décembre 2018, DII a convié plusieurs acteurs de l’assurance à venir échanger autour d’un petit-déjeuner sur l’obligation de formation prévue par la Directive Distribution d’Assurance.

Au programme :

  • Retour sur la Directive Distribution d’Assurance ;
  • Définition et analyse des problématiques des participants ;
  • Échanges & retours d’expérience

Cette matinée riche en retours d’expérience a permis à tous de mieux identifier les principales problématiques rencontrées aujourd’hui. Certaines zones autour de la DDA sont encore floues et vous êtes encore nombreux à ne pas trouver réponses à toutes vos questions.

Voici quelques conseils afin de mieux opérer la mise en place de la DDA dans votre entreprise :

– Déterminez la population ciblée par la DDA
Pour rappel, la DDA concerne tous les distributeurs des produits d’assurance.

– Choisissez un format adapté à la taille de votre entreprise

Il est important de bien choisir son parcours de formation en fonction de la taille de votre entreprise.

  • Nous préconisons pour les entreprises de moins de 5 salariés ou les indépendants, de participer à des formations inter-entreprises. La formation pourra se faire sur 2 jours !
  • Pour les entreprises entre 6 et 30 salariés, nous proposons de favoriser les formations intra-entreprises. Dans vos locaux, ce format sera plus pratique et à moindre coûts.
  • Pour les entreprises de plus de 30 salariés et celles dont les populations sont dispersées, favorisez un mix e-learning et formation intra-entreprise. Ce parcours de formation vous permettra de mettre en commun certaines ressources et de penser à des formats de plus grande taille comme des conférences.

A savoir : un format 100% e-learning sur 15 heures pourrait ne pas fournir une formation assez qualitative à vos collaborateurs. En effet, l’échange avec le formateur, l’étude de cas pratiques, le retour d’expériences d’autres participants… sont des facteurs importants à la bonne intégration et mémorisation du contenu de la formation.

DII vous accompagne dans la mise en œuvre de votre obligation de formation DDA.
Contactez-nous pour nous poser directement vos questions, notre conseiller pédagogique DDA prendra le temps d’y répondre.

la revue DDA

webinar Nouveau cadre distribution d'assurance

[Replay] Webinar – Nouveau cadre de la Distribution d’Assurance

Mai 06, 2020

la revue DDA

[Replay] Webinar Nouveau cadre de la Distribution d’Assurance

Publié le 07/05/2020

Le 5 mai dernier, DII avec la participation de Carole Riaux – Senior Manager Risk Management chez OPTIMIND – ont animé le webinar sur le Nouveau cadre de la Distribution d’Assurance : où en sommes-nous en 2020 ?

Pendant 1 heure, nous avons échangé avec vos homologues sur 3 thématiques essentielles de cette directive européenne afin de faire un point avant sa révision en 2021 :

  • Quelle gouvernance mettre en place en 2020 pour s’assurer de la juste adéquation entre conception produit et besoins du marché ?
  • Le devoir de conseil au service d’une relation client réinventée : quelles nouvelles réorganisations ?
  • Rémunération et conflits d’intérêts : résoudre l’équation conformité/compétitivité en 2020

Revivez ce webinar en regardant le replay !

Vous souhaitez en savoir plus sur la directive européenne et sur nos dispositifs de formation dédiée à la Directive Distribution d’Assurance ?
Contactez notre conseiller pédagogique pour définir vos besoins en 2020 et répondre à l’obligation de formation de la directive européenne.

la revue DDA

DDA face au changement climatique

Sep 19, 2019

la revue DDA

DDA face au changement climatique

Publié le 19/09/2019

Le comité des autorités européennes de surveillance – L’EIOPA, l’EBA et l’ESMA – a publié un rapport le 26 août dernier sur les risques et failles du système financier européen.

L’EIOPA, l’autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles a donc à nouveau alerté sur les enjeux environnementaux et son impact sur le monde de l’assurance depuis son dernier avis émis en mai.

Ce rapport a été relayé dans un communiqué par l‘ACPR et marque l’importance de prendre en compte les risques environnementaux dans ce secteur.

Le changement climatique et la transition vers une économie à faible émissions de carbone inquiètent les autorités de surveillance européennes. Et pour cause ! Les risques liés au changement climatique ont un effet perturbateur sur l’économie et notamment les valeurs des actifs à l’échelle internationale. Par conséquent, le monde financier se mobilise autour de la question de la transition vers une finance durable.

En 2007, la Banque d’investissement européenne crée la première obligation verte, un emprunt émis sur le marché afin de financer la transition écologique. Ce dernier atteint en mai 2019 un montant exceptionnel de 210 milliards d’euros ! Mais en quoi cela concerne les compagnies d’assurance ?

L’EIOPA a publié en 2019 une étude sur l’impact des obligations vertes sur les assureurs. Une des conclusions tirées de ce  rapport est que les investisseurs évaluent positivement les obligations vertes ou les fonds d’obligations verts qui pourraient être délivrés par les compagnies d’assurance européennes. Un enjeu de taille pour les assureurs !

En parallèle, l’EIOPA a analysé l’exposition des actifs des assureurs face aux risques engendrés par le changement climatique : près de 13% des actifs détenus par les assureurs peuvent être vulnérables dans le scenario d’un changement climatique (voir le graphique ci-dessous)

L’objectif de l’EIOPA est de s’appuyer sur l’expérience d’assureurs et de réassureurs, ainsi que sur des données scientifiques et de la modélisation du risque industriel pour tirer les bonnes pratiques face à différents scénarios climatiques. L’autorité européenne souhaite que la DDA intègre davantage les risques potentiels que représentent le changement climatique sur les conditions organisationnelles et opérationnelles des compagnies d’assurance.

 

Dans son communiqué, l’ACPR tire plusieurs conclusions concernant la DDA suite au rapport de l’EIOPA :

  • L’insertion d’informations sur sa comptabilité avec la prise en compte des risques de durabilité par les assureurs dans la politique de rémunération des dirigeants et du personnel des compagnies d’assurance,
  • L’introduction d’une référence claire aux considérations ESG (Environnementaux, sociaux et gouvernance) dans les règles de la Directive Distribution d’Assurance relatives à la gouvernance des produits et à la gestion des conflits d’intérêts.

Doit-on donc s’attendre à une modification des textes de la Directive Distribution d’Assurance et aller vers une réglementation plus « green » ?

La Commission européenne doit se saisir du rapport du comité des autorités de surveillance européenne et décider dans quelles mesures les règlements délégués seront amendés. Affaire à suivre !

Une question ? N’hésitez pas à nous contacter ! Notre conseiller pédagogique DDA vous répondra dans les plus brefs délais pour vous accompagner dans votre mise en conformité.

la revue DDA

Les nouvelles exigences

Oct 29, 2018

la revue DDA

Les nouvelles exigences

Publié le 06/11/2018

La Directive Distribution d’Assurance, entrée en vigueur le 1er octobre 2018, met au centre des préoccupations des acteurs de l’assurance, le client et sa satisfaction. Elle présente ses nouvelles exigences sous 5 grandes thématiques :

1. Le devoir de conseil, où le distributeur d’assurance se doit de recueillir avec soin les exigences et besoins de ses clients et de proposer des produits cohérents. La Directive met également l’accent sur le besoin de personnalisation en fonction du client, de sa situation financière et de ses demandes.

2. L’information, thématique forte et récurrente de cette directive. Elle appuie sur l’importance de transmettre des informations utiles et vérifiées avant la conclusion d’un contrat. La DDA met également un point d’honneur à la transparence, insistant sur la transmission de données claires et précises aux clients, notamment sur la rémunération des distributeurs d’assurance, les situations de conflits d’intérêts, ses obligations avant, pendant et après le contrat.

3. La prévention et gestion des conflits d’intérêts et des rémunérations. Cette thématique met en lumière le risque que certains schémas de rémunérations pourraient nuire à la qualité du service et du produit proposé. Il est spécifié que la rémunération des distributeurs d’assurance ne doit pas aller « à l’encontre de leur obligation d’agir au mieux des intérêts de leurs clients ». Par ailleurs, la DDA demande aux acteurs de l’assurance de définir des procédures de détection, de prévention, de gestion et de divulgation des conflits d’intérêts.

4. La gouvernance et surveillance des produits posent certaines règles concernant la commercialisation des produits. La directive européenne sollicite les entreprises d’assurance à appliquer un processus de validation de chaque produit et d’adaptation si des changements doivent être apportés. Les entreprises d’assurance doivent également déterminer un marché cible et mettre en place une stratégie de distribution pertinente et cohérente. La DDA émet également la nécessité pour ces entreprises d’évaluer les risques de leur produit sur le marché et de déterminer des mesures raisonnables.

Concernant la surveillance des produits, les entreprises d’assurance et distributeurs doivent être attentifs aux fluctuations du marché et évaluer si les produits sont toujours adaptés aux besoins et attentes de la clientèle cible.

5. La capacité professionnelle met en avant le principe d’honorabilité et de compétences. Elle vise à favoriser la montée en compétence des collaborateurs distributeurs d’assurance afin de répondre au mieux aux exigences de leur clientèle. C’est pourquoi, la Directive européenne demande le respect des 15h de formation obligatoire annuelle et de vérifier l’honorabilité du personnel des distributeurs d’assurance.

DII a construit une offre sur-mesure pour répondre aux 15h de formation obligatoires. Contactez-nous pour recevoir plus d’informations !

Pour en savoir davantage sur les 15h de formation obligatoire annuelle, contactez-nous ! Notre offre DDA by DII a été créée pour répondre aux attentes de la DDA.  Construisons ensemble votre parcours de formation personnalisé mêlant e-learning et formation en présentiel.

la revue DDA