L’e-learning au service de la DDA

Fév 05, 2019 by acollas in  Actualité
carre-elearning

la revue DDA

L’e-learning au service de la DDA

Publié le 04/02/2019

Le MOOC, « Massive Open online Course » ou e-learning, permet de former vos collaborateurs sur un cours en ligne. Aujourd’hui, de plus en plus utilisé par les entreprises, le MOOC se démocratise pour les 15h de formation obligatoires de la Directive Distribution d’Assurance.

Chez DII, nous avons pris le parti de développer une formation en Blended Learning pour former au mieux les acteurs de l’assurance à la Directive Distribution d’Assurance avec des contenus ludiques et éducatifs.  Une partie réglementaire en e-learning composée de quiz, de vidéos et de ressources documentaires et une partie en présentiel pour former vos collaborateurs sur des compétences qui nécessitent interaction et échange.

Séquence 1/8 du module « Les Fondamentaux de DDA »

Une partie réglementaire en e-learning composée de quiz, de vidéos et de ressources documentaires et une partie en présentiel pour former vos collaborateurs sur des compétences qui nécessitent interaction et échange.

Nous avons dans un premier temps développé un module de 2h divisé en 8 séquences de 15 minutes, permettant ainsi de mieux capter l’attention sur de courtes durées.

Ce module réglementaire s’intitule « Les fondamentaux de DDA » et permet de comprendre le champ d’application de la DDA, son contenu, ses objectifs…

POINTS CLÉS DU MODULE :

Séquence 1 – Le marché de l’assurance, ses acteurs et les produits soumis à la nouvelle directive DDA
Séquence 2 – Une réglementation en évolution constante :  de DIA à DDA, les objectifs principaux du législateur. Le processus législatif européen et les régulateurs (ACPR et EIOPA)
Séquence 3 – Les nouvelles règles de gouvernance des produits
Séquence 4 – Information et devoir de conseil : vos nouvelles obligations
Séquence 5 – Exigences professionnelles et honorabilité
Séquence 6 – Rémunération, conflits d’intérêts et déontologie
Séquence 7 – Connaissance clients et protection de la clientèle : le rôle de chacun dans la prévention de la lutte anti-fraude, l’anti-blanchiment, la protection des données personnelles
Séquence 8 – La transformation digitale du secteur de l’assurance : comment la relation clients est réinventée par les évolutions technologiques

Nous mettons à disposition nos ressources pour créer de nouveaux modules sur mesure qui permettront de former vos collaborateurs en présentiel sur d’autres aspects de la DDA. Chez DII, nous souhaitons vous laisser l’opportunité de personnaliser au maximum vos parcours de formation pour que ces derniers soient cohérents avec votre structure et vos besoins.

Nous avons mis en place une démo pour vous donner un aperçu de ce que nous avons réalisé et vous permettre de vivre l’expérience par vous-même !

DII vous accompagne dans la mise en œuvre de votre obligation de formation DDA. Contactez-nous pour nous poser directement vos questions, notre conseiller pédagogique DDA prendra le temps d’y répondre.

la revue DDA

dda-marketing-carre

Votre service marketing est-il concerné par la DDA ?

Jan 24, 2019

la revue DDA

Votre service marketing est-il concerné par la DDA ?

Publié le 24/01/2019

Votre service marketing, au cœur de la conception et commercialisation du produit, est-il soumis à la Directive Distribution d’Assurance ?

S’il n’est pas directement concerné, notamment par les 15h de formation obligatoires, votre service marketing a tout intérêt à se mettre au diapason avec les obligations de la DDA afin de rendre le travail des distributeurs fluide et clair.

La directive européenne aborde dans son texte réglementaire la gouvernance et surveillance des produits. Ainsi, les entreprises d’assurance se doivent d’appliquer un processus de validation de chaque produit et d’adaptation si des changements doivent être apportés. Elles doivent déterminer un marché cible et mettre en place une stratégie de distribution pertinente et cohérente.

Une évaluation des risques des produits sur le marché doit être conduite pour déterminer par la suite des mesures raisonnables. Les entreprises d’assurance et distributeurs doivent être attentifs aux fluctuations du marché et évaluer si les produits sont toujours adaptés aux besoins et attentes de la clientèle cible.

Vos équipes marketing sont donc indirectement concernées par la réglementation DDA et doivent avoir en tête que chaque produit déjà créé ou en cours de création doivent être en concordance avec les attentes et besoin du marché. Qu’est-ce-que cela implique pour vos actions marketing ?

  • Entreprendre une veille régulière du marché de l’assurance pour s’assurer que les produits proposés sont toujours conformes aux attentes du client
  • Adopter une stratégie « customer-centric » : revoir sa politique de service client, sonder les assurés pour comprendre leurs besoins, co-créer avec eux des produits qui répondront à leurs attentes, …
  • Penser image de marque : le secteur de l’assurance est en pleine mutation et la valeur ajoutée d’une marque se fera par les produits proposés mais également par la satisfaction client et l’image de marque. Soignez-la !

L’application de la Directive Distribution d’Assurance nécessite de nombreux ajustements et donc d’être informé régulièrement.
DII vous accompagne dans la mise en œuvre de votre obligation de formation DDA. Contactez-nous pour nous poser directement vos questions, notre conseiller pédagogique DDA prendra le temps d’y répondre.

la revue DDA

Light-bulb-carre

Autorégulation et DDA : êtes-vous à jour ?

Avr 26, 2019

la revue DDA

Autorégulation et DDA : êtes-vous à jour ?

Publié le 25/04/2019

Le projet de réforme d’autorégulation est en cours d’adoption au parlement et imposera aux courtiers de nouvelles obligations et pratiques à partir du 1er janvier 2020. Zoom sur cette réforme dont certains ignorent tout !

EN QUOI CONSISTE-T-ELLE ?

Cette nouvelle réforme prévoit une refonte des conditions d’exercice du courtage par la création d’associations auxquelles les courtiers seront tenus d’adhérer. Leur rôle sera d’assurer à tous les courtiers l’accès à des moyens de médiation vis-à-vis des clients, de vérifier les conditions d’entrée à la profession et également d’accompagner les courtiers sur certains pans de la Directive Distribution d’Assurance.

QUEL LIEN AVEC LA DIRECTIVE DISTRIBUTION D’ASSURANCE ?

L’un des rôles phare de ces associations sera d’accompagner les courtiers sur l’obligation de formation induite par la DDA. Si l’article 12 de la directive européenne donne à l’ACPR le rôle de contrôle, les associations créées suite à cette réforme auront, elles, un rôle de conseil et d’accompagnement. Si ce dernier venait à échouer, leur mission sera d’avertir l’ACPR et ainsi répondre à leur devoir de vigilance.

Ce projet de réforme est né suite à la transposition de la Directive Distribution d‘Assurance. En effet, la DDA a permis de déceler plusieurs difficultés de la part des professionnels à faire face aux exigences européennes. Il y a un réel besoin d’accompagnement des courtiers souvent peu représentés dans les syndicats. L’obligation d’adhésion à une association permettrait aux courtiers, dont 90% des structures sont des TPE, d’être représentés et accompagnés.

Chez DII, nous proposons des formations sur mesure en présentiel et en blended learning (présentiel combiné au e-learning) dans vos locaux ou dans nos salles de formation, vous pouvez former vos collaborateurs avec un programme déjà construit ou à co-construire ensemble selon vos besoins.

Pour en savoir plus, contactez notre conseiller pédagogique !

la revue DDA

formation_dda_question

Les 5 questions que vous vous posez sur l’obligation de formation DDA

Juin 27, 2019

la revue DDA

Les 5 questions que vous vous posez le plus sur l’obligation de formation de la DDA

Publié le 27/06/2019

Nous avons interrogé plusieurs acteurs de l’assurance : courtiers, assureurs, mutuelles, sociétés de gestion, banques, institutions de prévoyance… et avons retenu 5 questions clés que vous vous posez régulièrement quant à la DDA !

1. Qui est la population cible ?

L’obligation de formation DDA concerne tous les distributeurs de produits d’assurance. Mais regardons ensemble quels sont les cas spécifiques qui peuvent poser question :

  • Qu’en est-il des stagiaires ?
  • Comment devons-nous intégrer les nouvelles recrues en cours d’année à la formation DDA ?
  • Les conseillers proposant des offres d’assurance à destination des entreprises sont-ils concernés ?
  • Et pour les assistants commerciaux ?

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à regarder le replay de notre webinar ou de contacter directement notre conseiller pédagogique DDA sur intra@dii.eu.

 2. Quelles thématiques sont éligibles à la formation DDA ?

L’ACPR, lors de notre conférence « DDA, 8 mois après » du 21 mai dernier, à revenir sur la nécessité d’améliorer le devoir de conseil, la transparence et l’information du consommateur . Trois thématiques phares auxquelles la formation DDA devra répondre.

Pourquoi ? La Directive Distribution d’Assurance a d’abord pour but de protéger le consommateur. La formation est un des moyens retenus pour réussir ce challenge. L’objectif est de permettre à vos équipes de monter en compétences et d’améliorer ainsi l’information de vos conseillers qui sera ensuite transmises aux consommateurs.

Pour ce faire, le contenu de la formation DDA doit être adapté à la structure de vos équipes et aux produits vendus.

Vous pouvez vous référer à l’arrêté du 26 septembre qui liste les 4 types de compétences professionnelles qui pourront être prises en compte dans l’élaboration de la formation DDA.

3. Est-ce que 15h en distanciel, ce n’est pas trop ?

En tant qu’organisme de formation, nous préconisons de diversifier les formats de formation pour une meilleure intégration de l’information et pour donner une certaine dynamique à la formation DDA.

Le blended learning, mélange de présentiel et de e-learning, est la combinaison parfaite pour former vos équipes sur des sujets réglementaires tel que la DDA. Pour en savoir plus sur cette offre, suivez ce lien !

4. On me parle de certification et de traçabilité, que dois-je faire ?

Aucune certification n’est obligatoire, il est cependant important de pouvoir tracer les actions réalisées notamment par le biais de feuilles d’émargement, de l’attestation de formation dans des formations en présentiel, ou grâce aux résultats des tests et le temps de connexion pour des formations en e-learning.

La traçabilité doit être claire, c’est ce que regardera l’ACPR lors d’un contrôle. Le service RH se doit de vérifier à titre individuel que chaque personne concernée par l’obligation de formation a bien suivi la formation.

En ayant recours à un organisme de formation extérieur comme DII, vous aurez la certitude de disposer de l’ensemble des documents nécessaires une fois la formation dispensée.

5. Mes équipes sont souvent en formation, comment rendre l’action de formation dynamique, moderne ?

Dans ce type de formation, il est important de favoriser l’échange et le retour d’expérience, et les formations en présentiel sont probablement celles qui permettent le plus de convivialité et d’interactivité !

Vous pouvez également opter pour un parcours de formation sur plusieurs semaines ou sur plusieurs mois pour espacer les sessions de formation, laisser le temps de la réflexion et de l’intégration des compétences.

Si vous n’avez pas eu toutes les réponses à vos questions, n’hésitez pas à nous contacter ! Notre conseiller pédagogique DDA vous répondra dans les plus brefs délais pour vous accompagner dans votre mise en conformité.

Une question ? N’hésitez pas à nous contacter ! Notre conseiller pédagogique DDA vous répondra dans les plus brefs délais pour vous accompagner dans votre mise en conformité.

la revue DDA